Avoir une Fille : 5 astuces pour Choisir le sexe de son Bébé

Vous rêvez d’avoir une fille. Vous vous demandez « comment faire pour avoir une fille ? ». Nous vous apportons des réponses.

C’est difficile à admettre pour certaines car nous sommes habituées à entendre « tant qu’il est en bonne santé, peu importe si c’est une fille ou un garçon ». C’est vrai, mais dans le fond toutes les femmes ont en tête depuis toujours exactement le model de leur famille idéale. Et vous, vous voulez une fille à tout prix

Aujourd’hui, il est possible de choisir le sexe de son bébé. Nous pouvons prendre le contrôle et avoir la liberté de choisir d’avoir une fille. 

Il existe beaucoup d’astuces pour faire une fille, certaines sont basées sur des croyances, certaines sont scientifiquement prouvées, certaines sont très contestées. Très peu permettent d’avoir une fille à coup sûr mais certaines sont très fiables.

5 astuces pour avoir une Fille.

Nous avons répertorié 20 méthodes dans le monde, nous vous en présentons 5

1) Le méthode Ericsson et le DPI pour avoir une Fille

Le sexe du bébé est déterminé en fonction du type de spermatozoïde (X ou Y) qui fusionne avec l’ovule, il suffit d’identifier ceux portant les chromosomes désirés par les parents. En théorie, il est effectivement possible de sélectionner les spermatozoïdes «mâles» et «femelles» grâce à des techniques génétiques. Le tri des spermatozoïdes est fait à l’extérieur et ensuite on procède à une insémination artificielle pour faire naître un garçon ou une fille.

A savoir : La précision de cette technique laisse encore à désirer mais elle convient mieux à la sélection de filles.

Aujourd’hui, en laboratoire, la seule technique fiable à 100 % dans le choix du sexe du bébé est le DPI (diagnostic préimplantatoire). Cette méthode est interdite en Europe lorsqu’il n’y a pas de visée thérapeutique. En France, le DPI est réservé aux parents risquant de transmettre une maladie génétique grave à leur enfant.

En pratique, on recueille les ovocytes de la future maman qui a subi un traitement hormonal. Puis on effectue une fécondation in vitro. Après quelques jours de culture, une cellule de chaque embryon ainsi obtenu est examinée. On sait alors si l’embryon est de sexe féminin ou de sexe masculin et surtout, s’il est sain. Enfin, on implanté dans l’utérus de la femme les embryons indemnes de la maladie.

A savoir : Cette méthode est très coûteuse et le taux de grossesses obtenues reste très faible, de l’ordre de 15 %. En Californie ou au Texas, des cliniques proposent à des couples de choisir le sexe de leur enfant, sans raisons médicale, pour environ 25 000 dollars. Si vous avez les moyens, c’est une méthode fiable à 100% mais elle n’est pas naturelle.

2) La méthode de l’IVG sélective

En théorie, on peut découvrir si on attend un garçon ou une fille lors de la 2ème échographie, soit aux alentours de la 22e semaine de grossesse. Mais avec les progrès de la génétique, on peut aujourd’hui connaître le sexe grâce à une prise de sang maternel.

pratiquée dès la 8e semaine de grossesse. Cette technique est réservée uniquement aux futures mamans susceptibles de transmettre une maladie génétique.

Cependant, sur Internet, des sites américains proposent d’envoyer quelques gouttes de sang sur un buvard afin de connaître le sexe de son enfant. Et ensuite, faire une IVG si le sexe ne convient pas.

A savoir : C’est une technique fiable à 100% car le bébé est déjà là. Le test ADN coût environ 280 € et ensuite il faut demander un avortement à votre gynécologue.

C’est une méthode contestable mais chacun est libre de prendre ses décisions. Il faut être consciente que les IVG à répétition peuvent avoir des conséquences sur la fertilité.

3) La méthode Roberte

Chaque année, Roberte de Crève Coeur établit un calendrier composé de jours « roses » pour avoir une fille et de jours « bleus » pour avoir un garçon (Il y a aussi des jours « blancs » ou vous avez une chance sur deux). Ces dates sont déterminées à partir de l’almanach qu’utilisaient nos grands-mères pour cultiver la terre et s’occuper des animaux.

A savoir : Cette méthode repose sur des croyances très anciennes mais n’est pas prouvée scientifiquement. Ce qui est difficile pour cette méthode est qu’il est important de bien connaître son corps pour repérer le jour de votre ovulation et surtout que votre ovulation tombe sur le bon jour du calendrier. D’après cette Méthode, il faut compter en moyenne 7 à 8 mois pour réussir à concevoir un enfant du sexe désiré. Et si vous n’avez vraiment pas de chance votre ovulation ne tombera jamais sur la bonne couleur.

C’est une méthode naturelle et le calendrier coûte une vingtaine d’euros.

4) La méthode Selna

Cette méthode part du fait que l’ovule serait chargé électriquement et qu’il produirait une attraction tantôt positive, tantôt négative sur les spermatozoïdes. Un calendrier de fécondation personnalisé en fonction de vos informations permettrait de prévoir sur une période de 60 à 70 jours le moment le plus propice pour avoir une fille ou un garçon.

A savoir : Cette méthode a été testée sur un échantillon de 3000 femmes mais n’est pas encore prouvée scientifiquement. La contrainte est que cette méthode ne peut être faites qu’en laboratoire. Vous leur transmettez toutes les infos dont ils ont besoin et ils vous font un calendrier de conception. Elle coûte aux alentours de 390 euros.

5) La méthode Shettle

Cette méthode repose sur le constat que les spermatozoïdes Y sont plus petits que les X. Cette différence morphologique ferait que les premiers sont très rapides car très effilés et les seconds plus résistants car dotés de plus grandes réserves énergétiques.

Ainsi, plus les rapports sexuels se rapprochent du moment de l’ovulation, plus on a de chances d’avoir un garçon puisque les premiers spermatozoïdes arrivés sont les spermatozoïdes Y. Quand le rapport sexuel a lieu trois à quatre jours avant la date de l’ovulation, les spermatozoïdes Y sont morts bien avant d’avoir rencontré l’ovule, laissant ainsi le champ libre aux X !

A savoir : il existe bien une différence de taille entre les spermatozoïdes, mais personne n’a encore prouvé scientifiquement que les plus gros sont les femelles et les plus petit les mâles. Cette différence de taille n’est peut être même pas lié au sexe.

Cette méthode est donc très intéressante et pourrait être exploitée si cette différence était certifiée.

6) Aller une dernière en cadeau : Le régime Roseouchou pour avoir une Fille

Vous avez sans doute déjà entendu parlé d’un régime à suivre pour avoir une fille. Avec Rosouchou, vous pouvez effectivement avoir une fille en modifiant votre alimentation. 

C’est un méthode est fiable à 90%. Elle est naturelle et sans risque. Elle est parfaite pour avoir une chance d’avoir une fille sans intervention médicale. 

Vous vous demandez sans doute “C’est quoi le régime pour avoir une fille ?”

Pour connaître la liste des aliments à manger pour avoir une fille, venez découvrir la Méthode

Roseouchou

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × quatre =